Paroisse Saint-Denys de La Chapelle
http://saintdenyslachapelle.fr/Homelie-du-17-Novembre-2013
      Homélie du 17 Novembre 2013

Homélie du 17 Novembre 2013

Le jour du Seigneur (Ml 3, 19-20)

Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme une fournaise. Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l’impiété, seront de la paille. Le jour qui vient les consumera, déclare le Seigneur de l’univers, il ne leur laissera ni racine ni branche.
Mais pour vous qui craignez mon Nom, le Soleil de justice se lèvera : il apportera la guérison dans son rayonnement.


Frères et sœurs bonjour !

Le jour du Seigneur dont parle Malachie dans la première lecture est un jour de joie, de rayonnement, de justice et de guérison. Pour celui qui est juste, l’attente d’un procès est un soulagement, un jour désiré. Pour le coupable ou l’injuste, c’est un jour redoutable, jour d’épreuve. L’intention du prophète réside dans le fait de nous interpeller. Comment attendons-nous la fin de notre vie sur terre ? Cette attente dépend de notre cœur et de notre foi. Pour ceux qui craignent le Nom du Seigneur, c’est le salut. Pour les arrogants, qui ne craignent pas Dieu : c’est le feu.
C’est pourquoi l’Apôtre Paul dans la lettre aux Thessaloniciens nous demande de travailler pour que ce jour arrive, jour de fête et de joie. Ne pas attendre la venue du jour du Seigneur les bras croisés. L’oisiveté spirituelle est un vrai danger. Ne pas laisser notre cœur tomber dans la paresse spirituelle : abandonner la prière, ne plus partager avec les pauvres, manquer de visiter celui qui est malade, qui a faim et soif ou qui est en prison (Mathieu 25).

Comment devenir le prochain de celui qui est sur le bord du chemin ?

Pour celui qui attend le jour du Seigneur, le risque réside dans le discernement des signes. Se tromper de Seigneur. Prendre le loup pour l’agneau, se tromper de nom en prenant les uns ou les autres pour le Seigneur.
D’autres tomberont à cause des persécutions, des tribulations. C’est pourquoi : prions pour recevoir la grâce de la persévérance. Cette persévérance qui manque à beaucoup de chrétiens. Notre foi n’est pas une affaire d’un moment. Souvent, je rencontre des gens qui viennent parce qu’ils sont dans l’épreuve. Une fois qu’on a prié et que l’épreuve est passée, je ne les vois plus à l’église. Ce sont les personnes d’un moment. Notre foi demande de l’endurance, de la durée, du combat pour aller vers la victoire finale. Cette victoire est celle acquise par le Christ à Golgotha.
Que cette messe nous donne la force de la foi pour aller à la rencontre du Seigneur avec pleine assurance dans le salut qu’il nous a obtenu.

[(Père Arnaud Goma)]

En savoir plus

Textes de la liturgie de ce dimanche.

**Malachie 3, 19-20

**Psaume : Ps 97

**2 Thessaloniciens 3, 7-12

**Evangile : Bouleversements et persécutions annoncent le jour du Seigneur (Lc 21, 5-19)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Certains disciples de Jésus parlaient du Temple, admirant la beauté des pierres et les dons des fidèles. Jésus leur dit : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. »
Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va se réaliser ? »
Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom en disant : ’C’est moi’, ou encore : ’Le moment est tout proche.’ Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin. »
Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume.
Il y aura de grands tremblements de terre, et çà et là des épidémies de peste et des famines ; des faits terrifiants surviendront, et de grands signes dans le ciel.
Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon Nom. Ce sera pour vous l’occasion de rendre témoignage. Mettez-vous dans la tête que vous n’avez pas à vous soucier de votre défense. Moi-même, je vous inspirerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront opposer ni résistance ni contradiction. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon Nom.Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie. »

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Saint-Denys de la Chapelle
- 16-18 rue de La Chapelle 75018 Paris
- Messes samedi 18h30, dimanche 11h
- Messes lundi, mercredi, jeudi, vendredi à 12h15
- Office des laudes les lundi 8h30, jeudi et vendredi 7h30
Basilique Sainte-Jeanne d’Arc
- 18 rue de La Chapelle 75018 Paris
Eglise Saint-Pierre Saint-Paul
- 44 rue Charles Hermite 75018 Paris
- Messe à 9h le 1er dimanche du mois
- Office des laudes les mercredis matins à 7h30
(hors vacances scolaires).

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Diocèse de Paris

Diocèse de Saint-Denis

Fédération protestante de France

Zenit, le monde de Rome

Chemin Neuf