Paroisse Saint-Denys de La Chapelle
http://saintdenyslachapelle.fr/Homelie-du-21-Septembre-2014
      Liberté-Egalité-Bonté

Liberté-Egalité-Bonté

Homélie du 21 Septembre 2014

21 septembre 2014 25ème dimanche du Temps Ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 20, 1-16.
Les ouvriers de la 11 ème heure.
Jésus disait cette parabole :
« le Royaume des cieux est comparable au maître d’un domaine qui sortit au petit jour afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d’accord avec eux sur un salaire d’une pièce d’argent pour la journée, et il les envoya à sa vigne.


Homélie du Père Arnaud GOMA

Liberté - Egalité - Bonté

PDF - 356.3 ko

C’est la parabole du maître de la vigne qui à différents horaires du jour appelle des ouvriers à travailler dans son domaine et qui le soir donne à tous le même salaire, un denier. Cette pièce d’argent donnée à tous les ouvriers suscite la protestation des ouvriers de la première heure.
Mais par cette parabole Jésus nous aide à entrer dans la logique de Dieu dont la façon de penser est vraiment différente de la notre :

« Mes pensées ne sont pas vos pensées,

et mes chemins ne sont pas vos chemins, déclare le Seigneur » (Is 55,8)
Cette parabole est consolante depuis le début, parce qu’elle nous rassure : l’humanité est la vigne, la passion, le champ préféré par Dieu, qui s’en occupe avec soin en sortant cinq fois pour chercher des ouvriers. Le point critique du récit évangélique se trouve au moment de donner le salaire : Dieu, le Seigneur de la vigne, commence par les derniers, les ouvriers de l’onzième heure, et à celui qui n’a travaillé qu’une heure il donne un salaire égal à celui promis à ceux qui avaient travaillé douze heures. Dieu est libre dans sa promesse selon son cœur.

Les ouvriers embauchés les premiers

, au lieu d’être heureux d’avoir travaillé avec un bon Maître, prennent mal cette apparente injustice, qui en réalité est une justice plus généreuse. En effet le Maître donne à tout le monde ce qu’il a promis, pourtant il reconnaît à celui qui est arrivé au dernier moment et qui a néanmoins travaillé avec le même espoir, le droit de jouir, comme les autres, du même Royaume, pour lequel il a travaillé jusqu’au coucher du soleil.
Si le premier enseignement de la parabole est celui de rappeler que Dieu s’occupe avec sollicitude de l’humanité symbolisée par la vigne, le deuxième est que d’être appelé à cette collaboration est déjà la première récompense : pouvoir travailler dans la vigne du Seigneur, se mettre à son service, collaborer à son œuvre est déjà en soi un prix inestimable, qui récompense de tout effort.. Dieu traite les gens de manière égale, sans privilège !

L’argent dont parle la parabole ce n’est pas seulement

la pièce qui permet de vivre un jour, mais il est le Dieu même qui se donne à nous pour nous permettre de vivre dans le jour sans fin. Dieu Lui ne peut donner pas nous moins que « tout ». IL agit avec justice et charité, qui sont des réalités différentes seulement pour nous, les êtres humains. Les hommes distinguent attentivement un acte juste d’un acte d’amour. La « Justice » pour nous est « ce qui est dû à l’autre », alors que la « miséricorde » est ce qui est donné par bonté ; et une chose semble exclure l’autre. Mais pour Dieu c’est tout à fait différent : en Lui charité et justice coïncident ; il n’y a pas d’action juste qui ne soit aussi un acte de miséricorde et de pardon, et en même temps il n’y pas une action miséricordieuse qui ne soit pas parfaitement juste. Notre logique est véritablement très distante de celle de Dieu. L’agir de Dieu est complètement différent de celui des hommes : Il nous invite à saisir et observer le vrai esprit de la loi, pour lui donner un accomplissement complet dans l’amour envers celui qui est dans la besogne.

« Le plein accomplissement de la loi, c’est l’amour » (Rom 13,10) :

notre justice sera d’autant plus parfaite qu’elle sera animée par l’amour de Dieu et des frères.

(Père Arnaud) 21/09/2014

En savoir plus

Jésus disait cette parabole :
« le Royaume des cieux est comparable au maître d’un domaine qui sortit au petit jour afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d’accord avec eux sur un salaire d’une pièce d’argent pour la journée, et il les envoya à sa vigne. Sorti vers neuf heures, il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans travail. Il leur dit : ’Allez, vous aussi, à ma vigne, et je vous donnerai ce qui est juste.’ Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même. Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d’autres qui étaient là et leur dit : ’Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?’ Ils lui répondirent : ’Parce que personne ne nous a embauchés.’ Il leur dit : ’Allez, vous aussi, à ma vigne.’
Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : ’Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.’ Ceux qui n’avaient commencé qu’à cinq heures s’avancèrent et reçurent chacun une pièce d’argent. Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’argent. En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : ’Ces derniers venus n’ont fait qu’une heure, et tu les traites comme nous, qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur !’ Mais le maître répondit à l’un d’entre eux : « Mon ami, je ne te fais aucun tort. N’as-tu pas été d’accord avec moi pour une pièce d’argent ? Prends ce qui te revient, et va-t’en. Je veux donner à ce dernier autant qu’à toi : n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mon bien ? Vas-tu regarder avec un œil mauvais parce que moi, je suis bon ?’
Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. »

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Saint-Denys de la Chapelle
- 16-18 rue de La Chapelle 75018 Paris
- Messes samedi 18h30, dimanche 11h
- Messes lundi, mercredi, jeudi, vendredi à 12h15
- Office des laudes les lundi 8h30, jeudi et vendredi 7h30
Basilique Sainte-Jeanne d’Arc
- 18 rue de La Chapelle 75018 Paris
Eglise Saint-Pierre Saint-Paul
- 44 rue Charles Hermite 75018 Paris
- Messe à 9h le 1er dimanche du mois
- Office des laudes les mercredis matins à 7h30
(hors vacances scolaires).

mai 2017 :

Rien pour ce mois

avril 2017 | juin 2017

Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Diocèse de Paris

Diocèse de Saint-Denis

Fédération protestante de France

Zenit, le monde de Rome

Chemin Neuf